Graines (1)

Quelques semences de vivaces rapportées de Kiftsgate Court Gardens, un des sublimes jardins des Costwolds.

Gardens and war

Entre 1914 et 1918, les Britanniques, paralysés par le blocus, n’ont d’autre solution que de cultiver jardins publics, golfs, etc.  Le  Garden Museum de Londres évoque cet aspect très particulier des rapports entre jardin, plantes et guerre. Exposition > 19/12/2014.

Rizières de laine

C’est un paysage de terrasses au Népal qui m’a inspiré ce tapis tout en longueur. Exécuté sur un de mes cartons par un atelier de Kathmandou, en pure laine, il est doux aux pieds et me rappelle de magnifiques impressions d’ailleurs.

Viornes & Lichens

Né en 1942, Gérard Titus-Carmel est peintre, dessinateur et graveur. Plus de 250 expositions personnelles lui ont été consacrées à travers le monde. Il expose jusqu’au 25 octobre 2014 à Strasbourg, à la Galerie Bamberger. Ne le manquez pas !

 

Nuage blanc

Explosion somptueuse de petites fleurs simples au printemps :  la Clematis mandshurica peut remonter pendant l’été, de manière plus légère il est vrai. Et disparaître complètement pendant l’hiver. Une plante magique au jardin.

couleurs

L’artiste —et le poète—ont parlé paysage avant le jardinier. Peinture de paysage contemporaine signée Béatrice Vial-Collet : une gamme de coloris que ne renierait sans doute pas un paysagiste.

Iris reticulata ‘Harmony’

En compagnie de muscaris, lovés dans une corbeille contemporaine, légère et imputrescible, ces iris font l’éclat d’un printemps tout neuf !

alignement

Qu’il soit privé, le long d’une allée d’entrée, ou public, jalonnant nos routes, le double alignement d’arbres -ici des platanes- est une des structures végétales majeures qui a façonné   depuis des siècles nos paysages et nos territoires. Les éliminer, ne pas les remplacer, ne pas en prendre soin, c’est faire fi de l’émotion et du bien-être qu’ils nous procurent, mais aussi de leur contribution dans le maintien de la biodiversité.

écrit

“(mon jardin,) je le retrouve chaque matin lorsque je sors de ma maison à l’aube et qu’immanquablement je m’arrête, ébahi devant tant de grâce qui apparaît pour moi, rien que pour moi, sortant des ténèbres. Je le regarde frémir, comme une bête sauvage de la forêt qui, par je ne sais quel miracle, aurait consenti à se laisser domestiquer.” Teodor Ceric, Jardins en temps de guerre, Actes Sud, octobre 2014.

TEXTURES (3)

Cloison de saules. Courson 2014

TEXTURES (2)

Soleil du soir sur un champ de céréales. Sovet, Condroz. Juin 2014

inspiration

Contraste de fin d’été entre des tapis de graminées brûlées de soleil et les lignes de massifs de myrtilles déjà rougeoyantes. Quelques sorbiers donnent le volume nécessaire. Les hautes chaumes au dessus de Bussang (Vosges-France)

Micro-paysage

Sur la plage d’Audresselles ( Pas de Calais), coup d’oeil rapproché sur un calcaire usé par les vagues et de petits galets imbriqués dans les fissures… Un motif à retenir pour un jardin autour de la pierre !

écrit

“Dans un espace défini de nature, peu de plantes existent et par la façon de planter que je préconise, l’effet produit n’est en rien inférieur, où que ce soit, à celui que produit l’arrangement le plus délicieusement sauvage de la nature elle-même.” William Robinson, The Wild Garden, traduction française Florence André, Editions Petit Génie, 2014

Court-pendu

Les anciennes variétés fruitières ont le vent en poupe et c’est bien ainsi ! La pomme Court-Pendu Rouge est une excellente pomme de table. De grosseur moyenne, aplatie aux deux pôles, elle est aussi appelée “Reinette des Belges”. Son épiderme est sec, sa chair blanc crémeux ferme, fine et croquante, très sucrée, avec un arrière goût anisé musqué délicieux. Se cueille avant les gelées et se conserve jusqu’en avril.

 

Banque d’images

Recevoir tous les jours sur son bureau, comme un bouquet, l’image somptueuse d’un végétal, captée dans un coin du globe, près ou lointain… A l’heure où les plantes indigènes ont le vent en poupe, c’est aussi élargir sa vision du monde… Un détour par le site du jardin botanique de l’université de Vancouver (Canada) s’impose …

Confident

Ce fauteuil très stylé réveille des souvenirs d’antan. Installé dans la grande allée des Jardins d’Eyrignac, il fait partie d’une collection de meubles issus de modèles du XIXe siècle, patiemment retrouvés par la Maison Potier.

textures (1)

Phragmites au bord d’un étang. Parc du Marquenterre. Avril 2014